Sélectionner une page

Test de comparaison capteurs puissance avec Zwift

Test de comparaison capteurs puissance avec Zwift

Il est parfois utile de pouvoir comparer ses capteurs afin d’analyser leur précision respective. Cet article s’attache à proposer une méthode normalisée testant les différentes plages de puissances ou les différents modes de pilotage de la résistance en s’appuyant sur Zwift.

INTRODUCTION

Lorsqu’on s’entraine indoor, c’est toujours dans l’espoir dans profiter outdoor …

Dès lors, il parait logique d’espérer retrouver les mêmes références et sensations afin de tirer parti des longues heures hivernales dans le fond de son garage …

Pour cela, l’idéal serait de disposer d’un système parfait composé de capteurs totalement justes et fidèles. Or, on sait qu’un tel système n’existe pas et qu’il faut composer avec la précision et la qualité de chaque capteur.

Aussi, au mieux, on peut analyser les réponses de ces capteurs à un même effort afin d’appréhender et de comprendre les différences.

Cet article a pour vocation de proposer une méthode d’évaluation de vos capteurs.

 

Zwift comme plateforme de test

Pour effectuer cette comparaison, j’ai décidé de recourir à Zwift. En effet, ce logiciel propose de mixer plusieurs modes de pilotage dans un même workout. Il permet ainsi de tester l’ERG, le mode SIM avec et sans simulation de relief.

Ce petit programme de 40 minutes va permettre de tester toutes les plages de puissance et tous les modes de gestion de la résistance.

Il se déroule en 5 phases :

  1. Tout d’abord, un très court échauffement de 3′. Ne vous inquiétez pas, vous devriez aborder le test déjà chaud (voir plus bas) et les premiers intervalles finiront de vous echauffer.
  2. Ensuite, des séries d’intervalles sur différentes plages de puissances afin d’observer la réponse et les transitions du home-trainer en ERG :
    1. 2 * 60sec@75% – Repos 30sec@50%
    2. 3 * 60sec@85% – Repos 30sec@60%
    3. 3 * 45sec@95% – Repos 45sec@60%
    4. 3 * 40sec@115% – Repos 60sec@60%
    5. 3 * 30sec@150% – Repos 60sec@60%
  3. 9’30” minutes de mode libre :
    1. d’abord 4’30” sans relief (sur du plat – comme le test FTP)
    2. Un sprint de 30 secondes
    3. et les 4’30” restantes avec le relief (comme le mode libre classique)
  4. Un “Effort maximal” de 30 secondes pour pousser à résistance maximum;
  5. Un retour au calme de 5′
    1. 60sec@60% de FTP pour récupérer du sprint
    2. 4′ de rampe classique

Le tout commenté en français dans le texte ! 😉

Le fichier ZWO est disponible ici !

PROTOCOLE de TEST

Bien évidemment, pour faire ce test, il faut prendre quelques précautions : 

  • Tout d’abord, il faut rouler au moins 10-15′ avant le test afin que le home trainer soit en température normale d’utilisation. 
  • Ensuite, il convient de réaliser soigneusement la calibration de son home-trainer via l’application constructeur.
  • Enfin, on peut lancer zwift et réaliser le workout.

Pour réaliser ce test, il convient de coupler les capteurs natifs du home trainers sur Zwift. Le capteur externe sera connecté à un enregistreur externe (type GPS de vélo ou montre).

Dans la mesure du possible, on essaiera de lancer les enregistrements en meme temps.

Il est aussi indispensable de contrôler que les deux dispositifs d’enregistrement soient bien calé à la même heure ET sur le même fuseau horaire.

C’est FINI !

Une fois le test, il convient de récupérer les deux fichiers FIT du workout.

  • Le fichier Zwift (donc l’enregistrement du home-trainer) sera dispo :
    • soit sur http://my.zwift.com via le lien download de l’activité concernée;
    • soit dans le répertoire /Documents/Zwift/Activities .
  • Le fichier du capteur externe sera à récupérer sur la plateforme ou l’appareil qui a servi à son enregistrement.

Dans la mesure du possible, il convient d’éviter d’utiliser des fichiers exportés de Strava pour les comparaisons. En effet, afin de compresser les activités, cette plateforme altère les données faussant ainsi leur comparaison.

Voir un exemple de comparaison …

A propos de l'auteur

Bertrand PASQUIER

En recherche permanente d'une réponse à la question "Combien de vies dans une vie ?" ... Ou comment concilier sport, travail, famille, amis & passions !

4 commentaires

  1. Avatar

    Bonjour Bertand,

    J’ai effectué le test pour comparer un Bkool smart pro 2 et les capteur Favero Assioma Duo.
    Une fois les fichiers récupérés, comment les superposes-tu ? avec quel logiciel ?
    Merci,

    Réponse
    • Avatar

      Bonjour Jerome,

      Je fais les comparaisons avec des outils que j’ai développés moi-même. Ils seront bientôt à dispo via ce site. Dans l’attente, je t’ai adressé un mail avec les instructions.

      Bien à toi.

      Réponse
  2. Avatar

    Bonjour Bertrand,

    Tout d’abord un grand merci pour toutes les informations que l’on peut trouver sur ce site, tu as répondu a beaucoup de mes questions.

    J’ai néanmoins (encore) besoin de tes lumières;

    Je m’explique, j’ai un Smart Trainer Vortex Tacx, depuis une bonne année et demie, et depuis cet hiver j’ai fait l’acquisition d’un capteur de puissance Assioma Duo.
    Naturellement j’ai rapidement noté la présence d’un écart entre les deux relevés de puissance, et de ce fait j’ai très bien compris la nécessité de calibrer/controler ma pressions de pneu, et ca le plus fréquemment possible.
    Je vais mettre en pratique le Test Home-Trainer décrit ci dessus, et je suis très intéressé (au passage) par l’outil que tu proposes pour superposer les deux données.

    Ma question n’est pas la.

    J’ai vu dans un autre article que tu avais comparé le Tacx flow, qui se rapproche de mon Tacx Vortex. Je me rends compte que lorsque que je fais mon calibrage Spindown pour atteindre la cible parfaite du constructeur; (après 10-15 minutes de chauffe, pression pneu Inside 8 bar), que j’ai un “phénomène” de patinage pour mes séances suivante.
    Plus précisément, sur des exercices ERG de recup’ (par exemple), la roue tourne moins vite, et le rouleau du HT aussi. Et c’est la que j’observe que ma roue patine, et donc je perd en sensation de pédalage.
    Ma solution a été de resserrer la molette pour augmenter le phénomène de résistance, mais je m’éloigne de la cible référence donnée par le fabricant. Tout cela avec un pneu d’une faible usure.
    As tu deja remarqué ce phénomène? Pourrait il être responsable des écarts de donnés observés?

    Deuxième question, est il nécessaire de faire systématiquement le calibrage Spindown sur Zwift, tout de suite après avoir fait celui de Tacx.

    Bien cordialement

    Réponse

Trackbacks / Pingbacks

  1. Comparaison Neo 1 vs. 4iiii Podiiiium | thePainCave.net - […] Pour réaliser ce test, je me suis basé sur la méthode décrite ici. […]
  2. COMPARAISON TACX FLOW VS. 4IIII PRECISION - thePainCave.net - […] se faire, j’ai utilisé ma procédure de test déjà mise en oeuvre dans le test du […]
  3. HR2VP ou le virtual Power a portée de tous ! - thePainCave.net - […] se faire, je vais utiliser mon protocole de test habituel et publierai les résultats rapidement […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *