Sélectionner une page

Test – Wahoo Kickr HEADWIND

Test – Wahoo Kickr HEADWIND

Quelles que soient les heures passées sur home-trainer il est indispensable d’investir dans un ventilateur.
Alors que vaut le Wahoo Kickr HEADWIND ?
Je vous dis tout aujourd’hui dans ce test détaillé, après plus de 2 mois de prêt
.

Les pré-requis pour utiliser le Wahoo Kickr HEADWIND

Ce ventilateur connecté est dédié à l’usage d’activités sur home-trainer ou vélo d’appartement.

Bien qu’il puisse être utilisé manuellement via son panneau de contrôle, un smartphone est cependant indispensable, pour bénéficier de toutes ses fonctionnalités pilotées par l’application du fabricant.

Il n’est pas obligatoire d’avoir les accessoires de la marque Wahoo pour bénéficier des fonctionnalités connectées du HEADWIND.

Présentation du Wahoo Kickr HEADWIND

  • Flux d’air ciblé conçue pour s’adapter à la forme et à la position du corps du cycliste.
  • Connectivité :
    • Bluetooth : appairage de l’appareil au smartphone afin de contrôler la vitesse du ventilateur via l’application Wahoo Fitness.
    • ANT+ : appairage du ventilateur à votre capteur de vitesse, cardiaque, ou home trainer connecté pour contrôler sa vitesse de ventilation.
  • Pied ajustable sur 2 positions.
  • Panneau de contrôle manuel en façade avant.

J’apprécie en plus :

  • la longueur généreuse du câble électrique de 2m70, qui permet une bonne marge de manoeuvre pour le positionner facilement,
  • l’emplacement prévu à l’arrière du ventilateur pour enrouler “proprement” le câble électrique :
  • sa poignée pour le déplacer facilement (pour ma part, je dois ranger mon setup après chaque utilisation) :

Installation du Wahoo Kickr HEADWIND

Vous devez dans un premier temps installer l’application Wahoo Fitness, autoriser l’utilisation du Bluetooth, et jumeler votre HEADWIND.

C’est via l’application que vous pourrez tout faire avec le ventilateur : mise à jour du micro logiciel si nécessaire, gérer le mode d’utilisation et les capteurs qui le contrôleront.

Vous gérez vos capteurs et votre HEADWIND directement dans l’option Paramètres / Capteurs :

Contrôle du flux d’air du Wahoo Kickr HEADWIND

En mode automatique, le HEADWIND est contrôlé par le capteur (cardiaque ou vitesse) auquel il est jumelé, de sorte qu’à mesure que votre vitesse ou votre fréquence cardiaque augmente/diminue, celle du ventilateur augmente/diminue aussi.

  • 2 modes automatiques : à choisir selon vos préférences et votre activité du moment, les besoins étant différents selon si l’on est dans un groupe ride, que l’on fait un workout ou que l’on participe à une course.
    • selon la vitesse :

      ajuster la vitesse minimum et maximale, et le flux d’air s’adaptera proportionnellement.
    • selon la fréquence cardiaque :

      ajuster l’intervalle de votre fréquence cardiaque. Ce mode est à mon sens le plus adapté aux efforts typiques des courses.
  • 1 mode manuel : via le panneau de contrôle (mais ce n’est pas vraiment pratique quand on est sur le vélo) ou via l’application :

    déplacer le curseur pour adapter le flux d’air à vos besoins. C’est le mode que j’ai utilisé lors de mes groupes rides sociaux sur RGT 😉

Mon utilisation du Wahoo Kickr HEADWIND

Déjà titulaire d’un setup complet Wahoo depuis plus de 3 ans, c’est à dire d’un Kickr 2018, du Kickr Climb et de la ceinture cardio Tickr, le HEADWIND est donc venu compléter mon installation haut de gamme.

Habituellement, j’utilise mon grand ventilateur plafonnier vraiment efficace sous lequel je suis installée quand je pédale, et j’étais curieuse de pouvoir enfin essayer ce ventilateur intelligent.

Je n’ai eu aucune difficulté à le coupler à l’application Wahoo Fitness, et le HEADWIND a également automatiquement détecté les capteurs du fabricant que j’utilise habituellement.

La mise à jour du firmware que j’ai dû faire sur le modèle de prêt confié par l’agence de communication, s’est également déroulée sans souci. Il suffit de bien respecter les instructions affichées par l’application.

J’ai évidemment testé les 2 modes automatiques et le mode manuel.

J’ai apprécié le flux d’air, qui cible parfaitement le haut du corps et la tête, que je positionne le ventilateur de face ou légèrement en biais (plus pratique quand j’ai mon support clavier et magic pad installé sur le cintre, qui gène le passage du courant d’air de face).

La facilité de réglage des plages de gestion des modes automatiques même en en pleine séance, rend le HEADWIND complètemet adaptable selon la forme du moment ou les efforts à fournir pendant l’activité.

Sa souplesse d’utilisation est un énorme plus et une très bonne surprise.

Mon avis sur le Wahoo Kickr HEADWIND

Je suis une Wahooligan depuis plus de 3 ans, et même si j’étais dubitative sur la réelle utilité d’un ventilateur connecté, le HEADWIND m’a convaincu à 100%.

Son prix public de 229,99€ peut paraitre prohibitif, mais il reste à mes yeux un investissement haut de gamme intéressant. En effet, si vous avez un usage intensif du home-trainer et que vous êtes adepte des efforts soutenus et intenses, tels que les courses et les workouts, c’est un produit qui vous satisfera, tant par sa simplicité d’utilisation et le confort qu’il procure.

  • J’aime :
    • un produit bien pensé et esthétique,
    • les 3 modes d’utilisations qui couvrent tous les besoins en fonction des activités,
    • un flux d’air puissant qui atteint tête et haut du corps, aussi bien de face que légèrement en biais,
    • sa simplicité d’utilisation,
    • sa compatiblité avec les marques tierces de capteurs cardio/vitesse,
    • les matériaux plastiques qui ne font pas “toc”.
  • Je n’aime pas :
    • il est bruyant, le fabricant peut faire beaucoup mieux à ce prix…
    • il ne s’ouvre pas pour le nettoyer, il est donc à dépoussiérer régulièrement pour ne pas qu’il s’encrasse (avec une bombe de gaz neutre dépoussierant par exemple, c’est ce que je ferais si j’en avais un).

Conclusion

Un excellent ventilateur pour les e-cyclistes ayant le budget. Ce n’est pas un gadget, mais  bel et bien un produit pratique et performant.

A bon entendeur…

A propos de l'auteur

Muriel VELIZIENNE

Vélotafeuse et chasseuse de yéti à Watopia... transformation de Strava Arts en Magic Roads dans RGT... mais pas que.... J'aime tester des produits qui peuvent être utiles aussi bien dans la pain cave, que pour la cycliste indoor que je suis une grande partie de l'année ;-)

2 commentaires

  1. audin

    Bonjour,
    Sous Android, il faut la version 1,53,0,1 car la version précédente de l’application ne prend pas en compte la valeur modifiée de la fréquence max.
    La mise à jour a eu lieu cette semaine.
    Bon ride.

    Christophe

    Réponse
    • Muriel VELIZIENNE

      Bonjour Christophe,
      Merci pour l’info, qui intéressera nos lecteurs utilisant Android.
      Bien à toi.

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.