Sélectionner une page

Mon expérience avec le SAV Wahoo

Mon expérience avec le SAV Wahoo
J’aimerais vous partager mon expérience concernant le SAV du fabricant Wahoo.

En effet, je suis une Wahooligan depuis janvier 2019, c’est à dire lors de mon acquisition d’un Kickr 2018 (version 4) et d’un Climb. Je m’étais fait plaisir pour mon second home-trainer connecté, en passant sur du très haut de gamme totalement immersif.

L’historique

Je suis devenue e-cycliste en octobre 2017, d’abord avec un home-trainer classique couplé à des capteurs de cadence/vitesse, puis via un modèle connecté à rouleau (le Bkool Smart pro 2 pour ne pas le nommer et qui me donnait entière satisfaction).

Par la suite, j’ai voulu améliorer mon setup, je voulais un HT à entrainement direct et les produits Wahoo me faisaient de l’oeil depuis un petit moment. C’est lorsque j’ai découvert le fabuleux Climb Grade Simulator, que j’ai finalement craqué pour le binôme avec le Kickr 2018.

Mes premiers kilomètres, et surtout ma première ascension de l’Alpe du Zwift ont été totalement transformés. J’étais enchantée par mon achat.

Me voici partie pour des milliers de kilomètres virtuels hyper immersifs.

Premier contact avec le SAV Wahoo

Au bout de 548 km, c’est à dire un peu moins de 3 semaines après mon achat, mon Kickr s’est mis à vibrer et à ronronner. C’était assez désagréable, car je ressentais les vibrations au niveau du pédalier.

Pas grave, je contacte le SAV directement via le site de la marque, et je suis prise en charge très rapidement par un interlocuteur avenant. Nos échanges sont en Anglais, ce qui n’est pas un souci pour moi.

Il m’est demandé d’envoyer une vidéo en suivant quelques directives, ce que je fais dans les plus brefs délais. Le SAV identifie la cause et effectue l’échange quelques jours plus tard.

Bref, rien à redire : efficacité et rapidité ont permis de régler mon souci dans un délai très court.

Deuxième contact avec le SAV Wahoo

Les mois passent… mais ce second Kickr aura les mêmes symptômes que le premier au bout de 1.598 km…

J’avoue, je suis un peu amère, mais là encore, le SAV fait un boulot irréprochable, et me remplace le produit en quelques jours.

La garantie est là pour ça, je sais qu’il y a eu des soucis sur des séries des Kickr 2018 (version 4), mais que c’est une goutte d’eau sur la quantité produite. Le HT reste utilisable malgré tout, donc ça ne me bloque pas trop pour mes animations sur Zwift.

Le troisième Kickr arrive, je pars confiante et me dis que cette fois, c’est le bon.

Avec le recul, j’ai compris que c’était simplement le volant qui se desserrait pour les deux premiers.

Après la garantie

J’avale les kilomètres, les mois, les années passent… Janvier 2021, la garantie du Kickr et du Climb est arrivée à échéance.

Ce troisième Kickr tient le coup, car je roule vraiment beaucoup. La chasse aux badges difficiles dans Zwift est encaissée sans problème par mon HT et mes jambes.

Et puis en avril 2021, après 10.006 km parcourus avec Kickr numéro 3, un doux bruit métallique intermittent commence à se faire entendre…

Qu’à cela ne tienne, comme il n’est plus sous garantie, je vais l’ouvrir et voir ce qui se passe. Les excellents tutos ne manquent pas sur ce thème.

Ainsi, avec l’aide de Jérome de Bicyclette Lab, mon vélociste et revendeur Wahoo, et surtout son outillage adapté, on cherche quelle pourrait être l’origine de ce bruit. Ce n’est pas comme pour les 2 précédents Kickr, ce n’est pas un problème du volant. Deux possibilités : les roulements ou le galet de la courroie ? Après changement des 2 roulements par des neufs facilement commandés chez un détaillant, c’est finalement le galet qui est bel et bien en cause.

Bon, même si ce galet est légèrement creusé, il n’altère pas l’utilisation du Kickr. Jérome essaye de trouver la référence : il n’y a rien sur la pièce… Il faudrait donc que je contacte Wahoo pour en obtenir un nouveau. Ce n’est pas urgent et je décale tout le temps la démarche que je dois faire.

Troisième contact -hors garantie- avec le SAV Wahoo

Février 2022, le bruit du galet commence vraiment à devenir insupportable au bout de 12.404 km

Je me décide enfin à me fendre d’un mail au SAV, avec facture et photo de l’étiquette de mon Kickr à l’appui, en expliquant ce qui se passe, et en demandant où je pourrais acheter ce galet usé puisque mon HT n’est plus sous garantie.

Wahoo me répond toujours aussi rapidement et me demande quand même d’envoyer une vidéo en respectant les directives habituelles… Mon interlocutrice m’explique qu’ils ne vendent pas ces pièces détachées, mais qu’elle aimerait trouver une solution, surtout après avoir consulté mon historique et constaté que c’était mon 3ème Kickr…

Une dizaine de jours plus tard je reçois un mail vraiment très surprenant et auquel je ne m’attendais pas : Wahoo me propose le remplacement gratuit de mon Kickr hors garantie contre un reconditionné !

Même les frais de port sont pris à leur charge. Je tombe des nues, car cela fait 13 mois que le Kickr n’est plus sous garantie…

Je ne m’attendais pas du tout à un tel geste commercial de la marque.

A nouveau, je contacte mon vélociste préféré, Bicyclette Lab, pour tenter de trouver un carton de Kickr, car j’ai jeté le mien après la garantie… Très vite, un de ses gentils clients me prête le sien pour que numéro 3 arrive en bon état aux Pays Bas où il sera reconditionné à son tour.

Conclusion sur mon expérience avec le SAV Wahoo

La moralité dans cette histoire ? 

Wahooligan un jour, Wahooligan toujours !

Je vois déjà ceux qui disent « Wahoo c’est pas fiable… gnagnagna… »… C’est un argument fallacieux qui ne tient pas. Je fais partie des clientes qui n’ont pas eu de bol, ça ne m’a pas traumatisé, ni empêché de continuer à conseiller ce fabricant à mon entourage et encore moins d’en acheter un second pour que mon mari et moi puissions rouler en même temps sur Zwift ou RGT

Le Kickr reste un super home-trainer.

Je roule beaucoup en e-cycling (bon un peu moins depuis l’été 2021, mais quand même), et ceux qui auraient ce genre de problème lié à l’usure au bout de plusieurs années, moi je les ai forcément avant…

Le SAV de Wahoo reste à l’écoute de sa clientèle même hors garantie. C’est un argument de poids à prendre en compte si vous hésitez sur la marque de votre prochain achat.

Je souhaiterais également ajouter, que même si un home-trainer est un produit de conception simple (je vulgarise, mais c’est un peu d’électronique, un électro frein, un volant, des roulements et une courroie), il faut bien à moment donné effectuer un entretien des pièces mécaniques d’usure, comme pour n’importe quel vélo…

Je déplore simplement à l’heure actuelle, quel que soit le fabricant, l’absence de possibilités de faire faire l’entretien d’un HT ou d’un e-Bike auprès de centres ou de vélocistes agréés, ou de se procurer facilement les pièces d’usure… alors que le marché du e-cycling est en pleine explosion.

Remarques

Toutes mes activités Strava, sont rattachées à nos équipements. Vous pouvez les trouver en consultant mon profil.

Mon mari avait utilisé un temps mon Kickr n°3, j’ai donc inclus ses statistics.

A propos de l'auteur

Muriel VELIZIENNE

Vélotafeuse et chasseuse de yéti à Watopia... transformation de Strava Arts en Magic Roads dans RGT... mais pas que.... J'aime tester des produits qui peuvent être utiles aussi bien dans la pain cave, que pour la cycliste indoor que je suis une grande partie de l'année ;-)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.