Cool, cool, cool … Un petit nouveau dans le paysage des logiciels de e-Cycling ! Et en plus, en français … 

Introduction

C’est par un total hasard que j’ai appris l’existence de Wattrainer … Je cherchais une info sur le wattbike (un home-trainer), et j’ai fait un lapsus du clavier. C’est ainsi que je suis tombé sur :

http://wattrainer.com

En voyant le choix de langue, je suis allé regarder mécaniquement si le français était dispo … Et là, 😳, j’ai vu que non seulement le francais était dispo, mais en plus avant l’anglais !!! Il ne m’en fallait donc pas plus pour aiguiser ma curiosité. J’ai donc sauté sur le bouton “accès anticipé” et c’est ainsi que je suis rentré en contact avec son créateur : Adrien FERY – entrepreneur, grand passionné de cyclisme avec 5 ans de compétition derrière lui.

Il a développé Wattrainer pour suivre des entrainements structurés sur home trainer tout en regardant des séries trouvant ainsi un moyen de lutter contre l’ennui et trouver de la motivation a s’entrainer. 

Bien sur, il a été le premier utilisateur de son application et s’est dit que cela pourrait être utile à d’autres cyclistes désirant s’entrainer sérieusement sur home-trainer. 

C’est ainsi qu’il a mis à disposition le logiciel sur un modèle économique Freemium, espérant donner des outils aux cyclistes pour leur permettre de progresser efficacement.

CA fait quoi ?

Wattrainer permet de faire des entrainements structurés en mode ERG avec son home-trainer. Malgré un esthétisme bleu nuit indéniable, pas de débauche graphique : on reste dans le simple et efficace et surtout … en français ! 

Et vraiment particulièrement simple et efficace !!! Une preuve : il n’y a pas l’ombre d’une boite de connexion ou d’apparaige au home-trainer … Rien … Le logiciel se débrouille seul avec ce type de contingences. Et ça marche très bien !

A noter que la version actuelle fonctionne aussi bien sur PC que sur Mac, mais uniquement en ANT+. Donc, il vous faudra une antenne …

La mise en route

Bien sur, on commence par une installation ultra-simple (à minima sur Mac, car ayant toujours une allergie grave au PC, je ne peux toujours pas vous le dire …).

L’étape suivante consiste à créer son compte … Là aussi, c’est minimal et simple ! Il suffit :

  • d’un prénom;
  • d’une adresse mail;
  • d’un mot de passe.

A noter qu’il faut entrer un mail valide car une vérification est faite par un envoi de mail de confirmation.

Il suffit ensuite de cliquer sur le lien fourni dans le mail pour activer le compte … 

Et enfin, de se loguer avec les infos renseignées.

La configuration

Là aussi, on est dans le minimalisme, il faut rentrer quelques simples paramètres :

  • son poids
  • sa FTP (ce qui impose de la connaitre !)

 Et c’est tout !!! Et c’est la grande force du logiciel … Pas de connexion aux périphériques et autres curseurs de réglages aux noms ambigus.

L’UTILISATION

Choisir son entrainement

Une fois cette courte mise en route  accomplie, on accède à l’interface principale du logiciel. Elle présente les entrainements disponibles.

Ils sont classés en huit catégories correspondant aux zones que l’on souhaite travailler. Les utilisateurs de logiciels anglo-saxons (Zwift ou autres ) ne seront pas dépaysés : tout est classé en % de FTP :

  • Active Recovery 45% – 4 exos
  • Endurance (71%) – 17 exos
  • Tempo (87%) – 4 exos
  • Sweet Spot (94%) – 5 exos
  • Threshold (102%) – 4 exos
  • VO2 Max (117%) – 4 exos
  • Anaerobic (144%) – 4 exos
  • Neuromuscular (270%) – 4 exos

Chaque catégorie propose plusieurs entrainements différents (essentiellement des durées différentes). Par exemple, la catégorie seuil contient 4 déclinaisons du traditionnel bloc de 10′ juste au dessus de FTP :

  •  45′ (1 répétition)
  • 1h (2 reps)
  • 1h30 (4 reps)
  • 2h (5 reps)

C’est simple, mais cela a la vertu de l’efficacité … Et, on trouve 46 exercices au total

Faire un entrainement

Une fois l’exercice choisi, il suffit de cliquer sur le bouton “Démarrer l’entrainement”. Tous les capteurs présents vont se connecter automatiquement (home trainer et cardio)  et l’écran “Exercice” va s’afficher …

A noter que les captures d’écran suivante sont en anglais, mais elles sont bien sur dispo en français (il suffit de cliquer sur le petit drapeau en haut à droite pour changer de langue).

Il suffit donc de se mettre à pédaler et la magie opère … Progressivement, une ligne orange va se superposer au graphique et permet de suivre la fluidité du pédalage.

Un mode vidéo est disponible. D’une simplicité biblique, il permet de rendre la fenêtre de wattrainer transparente afin de la superposer à votre application vidéo préférée (Youtube, Netflix, VLC …). Les contrôles ne s’affichent que dans la partie supérieure et permettre de suivre malgré tout la séance sans le graphique.

Une fois la séance terminée, on peut sauvegarder son entrainement au format TCX. Ce fichier est bien sur importable dans Strava pour garder une trace de son entrainement.

Un prochaine version permettra de réaliser ce lien automatiquement en couplant le compte Wattrainer et Strava.

En conclusion …

Wattrainer, c’est simple (même simplisme) … très esthétique et surtout efficace. Certes, on ne peut pas créer ses propres entrainements (peut etre que cela viendra), mais ceux proposés sont classiques, éprouvés et équilibrés.

Bien sur, c’est une version bêta et il y a quelques inévitable petits bugs, mais rien de bien méchant – et le créateur est super réactif dans ce domaine.

C’est une très bonne application à télécharger et qu’il faut impérativement essayer.

Et demain ?

Au delà de ses motivations à developper ce logiciel, j’ai pu aborder avec Adrien FERY des futures fonctionnalités qu’ils souhaitent ajouter à son logiciel :
L’objectif pour le moment est de se rendre compatible avec le plus de home trainer possible. La prochaine fonctionnalité qui arrivera dans quelques semaines est la compatibilité Bluetooth.
La connexion avec Strava pour uploader les entrainements automatiquement arrivera également dans les prochaines semaines. Pour le moment, il faut uploader le fichier .tcx sur Strava manuellement.
Pour les prochains mois, le focus sera mis sur les entrainements structurés. Ceux-ci pourront être basés sur le profile de puissance en plus de la FTP. Des tests FTP et profil de puissance seront également ajoutés.
Je suis donc impatient de recevoir les futures mises-à-jour et vous tiendrais bien sur au courant des nouveautés.

Pour aller plus loin …

Suivi des versions

  • 9 mars 2020 : Publication initiale