Sélectionner une page

Strava – Moins pour rien – Pas mieux pour plus …

Strava – Moins pour rien – Pas mieux pour plus …

Strava, c’est 50 millions d’utilisateurs – mais 95% d’utilisateurs gratuits ! Pour tenter de retourner la situation, le réseau social revois sa politique et multiplie les communications marketings …

Introduction

… Et ils vont pouvoir les multiplier tant la pilule est amère !

Le “bal” a commencé la semaine dernière avec des communications “les 50 nouveautés récentes de Strava”. 50 nuances de nouveautés alors … Car à part les quelques modifications sur le module itinéraire (déjà limitées aux utilisateurs payants), rien de très nouveau. On reste plutôt dans le domaine du cosmétique !

Ensuite, les développeurs ont reçus des notifications leur indiquant que certaines fonctions l’utilisation de certaines fonctions du kit de connexion seraient limitées aux seuls utilisateurs abonnés. C’est notamment le cas des fonctions permettant d’accéder au leaderboard des segments.

Enfin, hier, lundi 18 mai, on apprenait les contours définitifs de la politique qui sera totalement effective dans 1 mois …

Et qu’est ce qu’il va se passer … 

Une sorte de miracle de marketing :

Les utilisateurs gratuits auront des fonctionnalités restreintes au strict minimum …
Mais les utilisateurs payants ne disposeront de rien de plus ! 

Le message est donc clair : désormais faut payer !!! (même si Strava utilise malgré tout vos données à des fins commerciales) …

Concrètement, on perd quoi ?

C’est simple : la majorité des fonctionnalités. Si on en croit le tableau suivant, seules subsisteront l’import des données et le réseau social. C’est à dire que Strava continuera à collecter et revendre vos données, mais tout le reste disparaitra …

Les deux pertes majeures sont :

  • le module itinéraire (qui venait de bénéficier du nouveau système de synchronisation Garmin).
  • les performances sur les segments (bien qu’ils soient pour la plupart totalement vérolés).

Les applications tierces se reposant sur Strava (comme Veloviewer ou les extensions Safari et Chrome) seront aussi impactées. En effet, les accès à l’API (le kit de connexion) seront restreintes aux seuls utilisateurs abonnés. Par exmple : il ne sera donc plus possible d’accéder aux indices de performance et classements Veloviewer sans être abonné à Strava.

Au delà de l’impact sur les utilisateurs, c’est aussi un séisme pour les éditeurs d’applis tierces. En effet, les changements incessants de politique de Strava posent un réel soucis de pérennité. D’autant que Strava n’est pas tendre avec ces partenaires : Relive et Sport Heroes en ont fait les frais en se faisant débarquer car faisant de l’ombre à la plateforme au logo orange.

Une certaine façon d’envisager sa position dominante … 

Quand même ?!?

Très clairement, c’est une mauvaise nouvelle … Une telle politique trouverait du sens si ce tournant accompagnait de nouvelles fonctionnalités majeures et la nécessité de leur financement. Or, cette décision ne semble faire écho qu’à la désertion des utilisateurs payants lassés de l’absence de vraies nouveautés et évolutions. J’ai moi-même quitté Strava pour TrainingPeaks pour cette raison.

A mon sens, un mauvais choix consistant à demander plus à ses utilisateurs sans aucune contre-partie. Bref, dans la parfaite continuité des décisions prises par Strava …

Suivi des versions

  • 19 Mai 2020 : Publication initiale

A propos de l'auteur

Bertrand PASQUIER

En recherche permanente d'une réponse à la question "Combien de vies dans une vie ?" ... Ou comment concilier sport, travail, famille, amis & passions !

6 commentaires

  1. Avatar

    Bonjour,

    Merci pour cet article qui ne laisse rien de présager de bon pour Strava et pour nous utilisateur ….

    Si l’on souhaite passer sur Training Peaks, est ce qu’il est possible de récupérer toutes nos données enregistrées sur Strava ?

    Réponse
    • Avatar

      Bonjour,

      Je prépare un article sur la meilleure façon de migrer ses données et comment remplacer les outils de Strava.
      Je vais faire ca pendant le pont.

      Bien à toi

      Bertrand PASQUIER

      Réponse
      • Avatar

        Tu te reposes quand ??
        Ton blog est vraiment le truc ultime ….

        Beaucoup de sites pro payants n’arrivent pas à la cheville du tien !!

        Réponse
        • Avatar

          Merci Jérome, tu es un vil flatteur mais je t’embrasse quand même !

          Réponse
  2. Avatar

    C’est un peu l’impression que ca donne, qu’on a eu quelque chose de gratuit pendant longtemps (depuis l’arrivée des smartphones, avant Strava avait toujours été payant, cf le podcast from the top de cycling tips), mais que la ils sifflent la fin du jeu. Le prix de l’abonnement n’est pas exorbitant, mais je prefererais qu’ils utilisent mes données pour afficher des annonces ciblées pour des courses, événements, matos…
    Aussi tu les compares a Training Peaks, mais pour moi ils ont loupé justement le virage de l’entrainement en ligne ou justement ils auraient aussi pu faire beaucoup plus d’argent / avoir beaucoup plus de valeur ajoutée. Ils sont pour moi a ce niveau totalement ridicules, surtout compares a des outils comme intervals.icu et Elevate, et face aux outils d’analyse d’un Training Peaks,, Today’s plan, Gutai, XERT et j’en passe (ce pour quoi je suis tres content de payer un abonnment d’ailleurs). Alors qu’ils auraient pu miser la dessus pour mettre en relation des athletes et des entraineurs, ou meme juste de la vente de plan d’entrainement en “one-off” (il faut vraiment parler des plans qu’ils proposent?), faire la promotion de camps d’entrainements / vacances sportives adaptées…
    Et pour le coté social du site on est quand meme au niveau zero: pourquoi on ne peut pas creer des challenges avec des amis sur une distance, nb de km parcourus ou sur un segment pendant une periode donnée? Quitte a ce que chacun mette quelques euros et que le gagnant recoive un t-shirt/medaille? Pourquoi quand il y a des evenements / course, il faut passer par un “club” alors qu’ils pourraient creer justement des pages specifiques différenciées ou il y a plein de choses a faire. Et en parlant des clubs, on est clairement au niveau du social, la preuve etant que tous les clubs sportifs dont je fais parti s’organisent… sur facebook.

    Bref pour moi ils sont assis sur une mine d’or de données et de possibilités, et la ils sont en train de se tirer une balle dans le pied sans rien apporter de nouveau.

    Réponse
  3. Avatar

    Pour celles et ceux que ça intéresse et qui ne connaissent pas, il existe un excellent complément à Strava qui s’appelle Elevate (https://thomaschampagne.github.io/elevate/#/landing/). Pour l’instant cela s’installe sous la forme d’un plug-in Google Chrome mais un vrai logiciel est en cours de développement pour s’affranchir de Strava.
    En plus d’être gratuit, développé avec talent par un français, ce petit add-on fournit une tonne d’informations sur les sorties sportives qu’on intègre à Strava. C’est tellement poussé que l’abonnement à Strava n’apporte rien de plus (si si je vous jure). L’essayer, c’est l’adopter.

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *